Djemila Benhabib acquittée

Djemila Benhabib
Photo: Pedro Ruiz Archives Le Devoir Djemila Benhabib

Montréal — La Cour supérieure a acquitté l’essayiste Djemila Benhabib, qui était poursuivie pour diffamation par un établissement scolaire privé de Montréal.

Dans un jugement publié mardi, la juge Carole Hallée explique qu’Écoles musulmanes de Montréal n’avait pu démontrer que Mme Benhabib avait voulu porter atteinte à la réputation de l’établissement scolaire.

Lors d’une entrevue accordée à la radio en 2012, l’auteure de Ma vie à contre Coran soutenait voir peu de différences entre Écoles musulmanes de Montréal et les camps d’entraînement pour terroristes en Afghanistan et au Pakistan.

La militante féministe et laïque s’inquiétait alors de certains versets coraniques publiés sur le site internet de l’établissement, et de l’obligation faite aux jeunes écolières de porter le hidjab.

Écoles musulmanes de Montréal soutenait que les propos de Mme Benhabib avaient porté atteinte à sa réputation et réclamait 95 000 $ en dommages.

La juge Hallée a estimé que Mme Benhabib n’avait commis aucun crime en accordant une entrevue à la radio pour aborder un des sujets auxquels elle a consacré une partie de sa carrière.

19 commentaires
  • Louise Collette - Abonnée 13 décembre 2016 15 h 17

    Bravo !!!

    Quelle bonne nouvelle, je suis très heureuse pour vous Madame.

    • André Joyal - Inscrit 13 décembre 2016 21 h 22

      Nous sommes tous contents. Enfin, le bons sens l'emporte.

  • Sylvain Deschênes - Abonné 13 décembre 2016 15 h 35

    Plus

    «En somme, les propos de Djemila Benhabib sont au cœur de la raison d’être de la liberté d’expression, soit de favoriser la participation active aux débats sur des sujets d’intérêt public ayant un impact sur la prise de décisions d’intérêt social et politique», a expliqué la juge.

  • Jean-Pierre Papineau - Abonné 13 décembre 2016 15 h 50

    Quelle belle nouvelle! Enfin, Mme Benhabid pourra relaxer après ces poursuites judiciaires teintées d'ostracisme par quelques farfelus immigrés au Québec.
    99% de nos immigrants sont heureux de vivre chez nous. Nous, Québécois, sommes très heureux de les avoir accepter dans le passé et récemment. Il y a malheureusement quelques têtes enflées qui prennent trop d'espace avec l'appui d'états étrangers. On sait lesquels!
    Mme Benhabid, dormez bien cette nuit car la popultion du Québec vous aime. Nous, Québécois, aimons et adorons les femmes qui se tiennent debout.

  • Yvon Bureau - Abonné 13 décembre 2016 16 h 12

    Admiration et

    gratitude, Djemila.

  • Sylvio Le Blanc - Abonné 13 décembre 2016 16 h 34

    Bravo Mme Djemila Benhabib

    Et bonne continuation !