Détenus en attendant la suite

Les deux adolescents accusés pour un présumé complot de meurtre et d’agression sexuelle visant des élèves de leur école à Saint-Hyacinthe demeureront détenus jusqu’à la fin des procédures les visant. La Cour a jugé vendredi, à l’issue de leur enquête sur remise en liberté et de deux évaluations psychiatriques, que les adolescents de 14 et 16 ans pouvaient représenter une menace pour la sécurité du public et que leur remise en liberté pourrait aussi avoir pour effet de miner la confiance du public à l’égard de la justice.