Plus d’infractions liées aux drogues de synthèse

Si le taux d’infractions visant le cannabis et la cocaïne a baissé ces dernières années, celui des drogues de synthèse, dont le dangereux « crystal meth », a augmenté, selon les plus récents chiffres de Statistique Canada. En ce qui concerne le cannabis, le taux d’infractions rapportées par la police mettant en cause cette drogue a fléchi de 15 % entre 2014 et 2015. Le taux d’infractions rapportées liées à la cocaïne a aussi chuté de 7 %. En revanche, les taux d’infractions de possession, de trafic ou de production de « crystal meth » étaient en hausse de 25 %. Statistique Canada a également observé une croissance du taux lié à l’ecstasy (7 %) et aux autres drogues, telles que les médicaments d’ordonnance, le LSD et les « drogues du viol » (6 %). L’expression « drogues de synthèse » désigne des molécules chimiques concoctées en laboratoire, comme l’ecstasy et le fentanyl, par opposition aux substances qui proviennent de la nature, comme le cannabis.

À voir en vidéo