Des islamistes appellent les pays arabes à boycotter les produits français

Amman — Le secrétaire général du Front de l'action islamique, le principal parti de l'opposition en Jordanie, a appelé hier les pays arabes à brandir la menace d'un boycottage des produits français pour protester contre l'adoption d'un projet de loi interdisant le voile islamique dans les écoles publiques françaises.

«Nous demandons aux pays arabes de revoir leurs relations avec la France et de brandir la menace du boycott des produits français», a dit Hamzeh Mansour au cours d'un rassemblement dans la soirée à Amman à l'appel du FAI.

S'adressant à quelque 2000 personnes, en majorité des femmes voilées, le dirigeant islamiste a qualifié la décision française d'«agression flagrante contre le droit religieux et la liberté individuelle». Au cours du rassemblement, les participants ont brandi des pancartes sur lesquels on pouvait lire «mon voile est ma liberté» et «Allah Akbar» (Dieu est le plus grand).

Un dispositif de sécurité encadrait le lieu du rassemblement qui s'est dispersé dans le calme.

Les députés français ont adopté le 10 février en première lecture, et à une très forte majorité, un projet de loi jugé «islamophobe» par ses détracteurs en France et à l'étranger interdisant le voile islamique et autres signes religieux dans les écoles publiques.

Il sera ensuite voté par le Sénat (chambre haute) et entrera en vigueur à la prochaine rentrée scolaire, en septembre 2004.