Le pape salue la béatification d’un prêtre allemand, martyr de Dachau


Cité du Vatican — Le pape François a salué dimanche la mémoire du prêtre allemand Engelmar Unzeitig, béatifié samedi en Allemagne et mort dans le camp d’extermination de Dachau pour s’être opposé au régime nazi. « Hier à Würzburg [Allemagne], a été proclamé la béatification d’Engelmar Unzeitig, prêtre de la congrégation des missionnaires de Mariannhill », a-t-il souligné, avant une messe célébrée sur la place Saint-Pierre de Rome à l’occasion d’un pèlerinage international d’enseignants du catéchisme. « Tué par haine contre la foi dans le camp d’extermination de Dachau, il a opposé l’amour à la haine, il a répondu par la douceur à la férocité », a commenté le pontife argentin. « Que son exemple vous aide à être des témoins de la charité et de l’espérance, même dans ces temps de tribulations », a-t-il préconisé. Selon Radio Vatican, l’Allemand avait été ordonné prêtre sous le Troisième Reich, en 1939. Ses prises de position contre le régime antisémite lui avaient valu d’être arrêté par la Gestapo en avril 1941, avant d’être déporté à Dachau sans jugement le 8 juin 1941. Il soutiendra d’autres religieux regroupés dans une même baraque à Dachau, en partageant ses rations alimentaires et en soignant les malades du typhus, avant de succomber à 34 ans à cette épidémie le 2 mars 1945.