Transgenre, l’ancienne taupe de WikiLeaks pourra être opérée en prison

Washington — L’ancienne taupe de WikiLeaks Chelsea Manning a stoppé sa grève de la faim après avoir obtenu l’assurance qu’elle pourrait se faire opérer dans sa prison militaire pour son changement de genre, selon son entourage. Chelsea Manning, anciennement Bradley Manning, avait annoncé à la fin de son procès pour les fuites à WikiLeaks qu’elle était transgenre. Elle avait obtenu des autorités le droit d’avoir un traitement hormonal dans sa prison militaire à Fort Leavenworth (Kansas). Mais la semaine dernière, elle avait entamé une grève de la faim pour obtenir tous les soins nécessaires à son changement de genre, y compris une opération chirurgicale. « Chelsea a averti ses avocats et ses soutiens qu’elle mettait fin à sa grève de la faim, après que des responsables gouvernementaux lui ont montré un document affirmant qu’elle pourra bénéficier d’une opération », selon un communiqué diffusé par son entourage. « Si cela arrive, Manning sera la première prisonnière aux États-Unis à recevoir ce traitement médical, créant un précédent qui pourra bénéficier à des milliers de prisonniers transgenres », ajoute le communiqué. Les militaires « me laissent être moi », « c’est tout ce que je voulais », a déclaré Chelsea Manning, citée dans le communiqué.