Les policiers de Longueuil plus présents au Mont-Saint-Bruno

Les agents ont distribué le portrait-robot du suspect qu’ils recherchent.
Photo: Annik MH de Carufel Le Devoir Les agents ont distribué le portrait-robot du suspect qu’ils recherchent.

Davantage de policiers du Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL) patrouillent désormais le parc national du Mont-Saint-Bruno, trois jours après qu’une femme y a été attaquée en plein jour par un homme que les autorités tentent toujours de retrouver.

Le SPAL a confirmé, lundi, que « des effectifs supplémentaires » ont été affectés à la patrouille de la montagne. « Avant les événements, il y avait de la patrouille par les escouades cyclistes régulièrement », a affirmé l’agente Marie Beauvais. Des policiers en voiture se sont donc ajoutés aux agents cyclistes.

Les agents ont également distribué le portrait-robot du suspect qu’ils recherchent. L’homme, tel qu’il a été décrit par des témoins de l’agression, est blanc, mesure environ 1,78 m (5 pi 10) et pèse environ 80 kg (176 lb). Il a les cheveux bruns et gris, s’exprime en français et avait un sac noir à la taille. Il portait un t-shirt bleu, un pantalon de sport bleu et des espadrilles au moment de l’agression.

Rappelons qu’une femme d’environ 50 ans a été attaquée vers 12 h 30, vendredi, pendant qu’elle faisait de la course à pied. Elle est parvenue à faire fuir son agresseur, malgré qu’elle ait subi d’importantes blessures.

La femme a reçu son congé de l’hôpital : sa vie n’est donc pas en danger.