Le profit d’Enbridge recule avec les incendies en Alberta

Les incendies qui ont frappé Fort McMurray en mai dernier ont laissé certains pans de la ville en ruine.
Photo: Jonathan Hayward, File La Presse canadienne Les incendies qui ont frappé Fort McMurray en mai dernier ont laissé certains pans de la ville en ruine.

Les incendies de forêt qui ont forcé l’évacuation de Fort McMurray, en Alberta, au mois de mai, ont eu un impact significatif sur les résultats du deuxième trimestre d’Enbridge. L’exploitant de pipelines a vu ses profits diminuer de 47 % par rapport à la même période l’an dernier.

La société de Calgary a affiché un bénéfice de 301 millions, soit 33 cents par action, pour le trimestre clos le 30 juin, qui a notamment vu une interruption temporaire de plusieurs activités du secteur des sables bitumineux en raison des incendies.

Enbridge a souligné qu’il avait fallu attendre plus longtemps qu’elle ne l’avait d’abord prévu avant que la production des sables bitumineux reprenne. Ses livraisons moyennes pour les mois de mai et juin ont diminué en moyenne de 255 000 barils par jour, soit 10 % de moins que juste avant les incendies.

Le bénéfice d’Enbridge s’était établi à 577 millions, soit 68 cents par action, au deuxième trimestre de l’an dernier.

Les revenus trimestriels ont reculé de 8 % sur un an pour se chiffrer à 7,94 milliards, par rapport à 8,63 milliards.

Enbridge a inscrit une dépense de 12 millions après impôts à ses résultats pour le redémarrage de ses oléoducs et de ses installations à la suite des incendies albertains.

Le bénéfice de l’entreprise a aussi été touché par une dépréciation de 103 millions après impôts de sa participation de 75 % dans Eddystone Rail, dans la région de Philadelphie.