En bref: Une hausse de taxe réclamée

L'Association canadienne du transport urbain réclame une augmentation de la taxe fédérale d'accise sur l'essence pour financer les besoins du transport en commun au pays.

L'Association juge prioritaire de remplacer les vieux autobus par de nouveaux véhicules moins polluants, de remettre à neuf les wagons de métro et de chemins de fer, et d'accroître les services de transport en commun. L'organisme souligne que la moyenne d'âge de la flotte d'autobus au Canada est de 11 ans et plus. L'Association exige un nouveau programme d'investissement de 21 milliards sur cinq ans pour l'ensemble des systèmes de transport en commun au pays. Elle suggère pour y parvenir de doubler la taxe de 1,5 cent le litre qui avait été créée à l'époque pour éponger le déficit et de consacrer la totalité des trois cents au transport en commun. L'Association canadienne du transport urbain fait valoir que la congestion automobile est extrêmement coûteuse pour l'économie. À Montréal, les bouchons de circulation font augmenter de 500 millions par année les coûts de transport des marchandises, tandis qu'à Toronto, l'impact est évalué à deux milliards annuellement.