Les crimes déclarés par la police ont augmenté en 2015

Des policiers examinent une scène de crime après qu'un coup de feu a été tiré devant le Palais de justice à Montréal, le 3 mai 2010.
Photo: Ryan Remiorz (La Presse canadienne) Des policiers examinent une scène de crime après qu'un coup de feu a été tiré devant le Palais de justice à Montréal, le 3 mai 2010.

Ottawa — La criminalité a augmenté au Canada en 2015, et ce, pour la première fois en 12 ans, a fait savoir mercredi Statistique Canada.

Non seulement le nombre de crimes déclarés par la police a augmenté l’an dernier, mais aussi l’Indice de gravité de la criminalité (IGC), calculé sur la base du volume et de la gravité des infractions criminelles.

Au Québec toutefois, l’IGC était en baisse de 3 %.

Ainsi, l’IGC a progressé de 5 % pour l’ensemble du Canada de 2014 à 2015, mais il était inférieur de 31 % sur une période de 10 ans, soit par rapport à 2005.

L’IGC a augmenté principalement en raison d’une hausse du nombre de cas de fraude, d’introduction par effraction, de vol qualifié et d’homicide. Mais la hausse s’explique aussi par une augmentation de la criminalité en Alberta et par des hausses plus modestes en Colombie-Britannique, en Ontario et en Saskatchewan.

« Bien que le taux de criminalité ait augmenté en 2015, il affiche une tendance générale à la baisse depuis le début des années 1990, la seule autre hausse étant survenue en 2003 », souligne Statistique Canada dans un communiqué.

Les services de police ont déclaré près de 1,9 million d’infractions au Code criminel — excluant les délits de la route — en 2015, soit environ 70 000 affaires de plus qu’en 2014.

Les crimes qui ont le plus augmenté sont les tentatives de meurtre (plus 22 %) et les infractions au Code criminel liées aux armes à feu — utilisation, décharge et braquage (plus 22 %).

Au niveau des drogues, le taux d’infractions a fléchi de 9 % en 2015. Cette baisse est principalement attribuable à la réduction des crimes liés au cannabis et à la cocaïne. Par contre, les services de police ont déclaré une forte hausse du taux de possession, de trafic et de production de crystal meth (méthamphétamine) en 2015 (plus 25 %).

En 2015, l’Indice de gravité des crimes déclarés par la police a crû dans huit des 13 provinces et territoires.

Les augmentations les plus prononcées sont survenues en Alberta (plus 18 %), au Nouveau-Brunswick (plus 12 %), dans les Territoires du Nord-Ouest (plus 10 %) et en Saskatchewan (plus 10 %).

L’Île-du-Prince-Édouard (moins 10 %), la Nouvelle-Écosse (moins 7 %), le Nunavut (moins 4 %), le Québec (moins 3 %) et le Yukon (moins 2 %) ont affiché une baisse des valeurs de l’IGC en 2015.

Les régions métropolitaines de recensement affichant les valeurs les plus faibles de l’IGC sont Québec (41,8), Barrie (43,3), Toronto (45,7), Ottawa (46,5), Guelph (48,4) et Sherbrooke (49,2).
 

STATISTIQUES CANADIENNES SUR LE CRIME