Deux incendies font près d'une centaine de victimes en Chine

Pékin — Deux incendies ont fait 92 morts hier en Chine. Le premier, dans un centre commercial de cinq étages situé dans la ville de Jilin (nord-est), s'est soldé par au moins 53 morts et 70 blessés et le second, dans un temple à Wufeng (est), a tué 39 personnes, selon l'agence officielle Chine Nouvelle. Des enquêtes sont ouvertes pour déterminer les causes de ces sinistres.

Malgré les promesses répétées des autorités visant à améliorer la sécurité publique, ces drames sont les derniers en date d'une longue série, incendies ou accidents dans des mines de charbon notamment, souvent dus à des constructions de mauvaise qualité, au non-respect des règles de sécurité et à d'autres négligences.

Le président Hu Jintao et d'autres dirigeants du pays ont pourtant souhaité faire une priorité de la sécurité des citoyens.

M. Hu, arrivé au pouvoir l'an dernier, a notamment affirmé qu'il voulait créer une «société riche», attachée à la qualité de la vie ainsi qu'à la croissance économique.

Mais les mesures de répression et les menaces de punition à l'encontre des auteurs de graves négligences en matière de sécurité semblent avoir eu peu d'effet. Selon le gouvernement, le nombre de personnes tuées dans des accidents de ce type a augmenté de 9 % l'an dernier, par rapport à l'année précédente.

À Jilin, une ville située à quelque 950 km au nord-est de Pékin, l'alerte a été donnée hier vers 11h20 et il a fallu quatre heures aux 260 pompiers mobilisés pour éteindre le feu, qui avait pris naissance au deuxième étage du centre commercial, selon Chine Nouvelle.

«C'était un incendie particulièrement important», a déclaré Fang Wanyou, un porte-parole de la Ville de Jilin. «Certains pompiers ont été blessés et admis dans des hôpitaux». Le centre commercial de cinq étages où a éclaté le sinistre abritait notamment un grand magasin et des restaurants. On ignorait dans l'immédiat lla cause de l'incendie.

À Wufeng, un village de la province de Zhejiang situé à une centaine de kilomètres au sud-ouest de Shanghaï, un sinistre s'est déclaré vers 2h15 (6h15 GMT) dans un temple local. Il a été éteint au bout d'une demi-heure environ. Selon Chine Nouvelle, 39 personnes ont été tuées et quatre autres blessées. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de l'accident.

La Chine a été frappée ces dernières semaines par une série d'accidents qui ont fait de nombreux morts. Il y a moins de deux semaines, 37 personnes ont été tuées à Pékin dans une bousculade survenue lors d'un rassemblement pour la Fête des lanternes, qui marque la fin des célébrations du Nouvel an lunaire. Presque au même moment, un accident d'autocar dans le sud-est du pays a fait 24 morts. En décembre, l'explosion d'un gisement de gaz naturel dans le sud-ouest avait fait 243 morts.