L'athéisme envisagé au programme scolaire en Angleterre

Londres — L'athéisme devrait être étudié par les élèves à l'école dans le cadre de l'éducation religieuse, compte tenu du fait que de nombreux Britanniques ne pratiquent aucune religion, estime l'autorité chargée d'établir les programmes scolaires en Angleterre.

«C'est clairement notre intention de voir les élèves étudier les convictions non religieuses dans le cadre de l'éducation religieuse», a affirmé un porte-parole de la Qualifications and Curriculum Authority (QCA) à l'hebdomadaire The Observer publié hier.

«De nombreux enfants en Angleterre n'affichent aucune croyance religieuse, et leurs convictions, quelles qu'elles soient, devraient être prises très au sérieux», a ajouté ce représentant de la QCA, précisant que cette proposition devrait faire l'objet de consultations d'ici le troisième trimestre de l'année scolaire 2003-2004.

L'athéisme, l'agnosticisme ou l'humanisme devraient être étudiés par les élèves, au même titre que les religions comme le christianisme, l'islam ou le judaïsme, affirme la QCA.

Rapport attendu du Parti travailliste

Ces suggestions ont été rendues publiques à la veille de la publication aujourd'hui d'un rapport réfigé par un groupe de recherche et de réflexion proche du Parti travailliste, selon lequel l'éducation religieuse à l'école devrait être rebaptisée «éducation religieuse, philosophique et morale».

«Aujourd'hui, le système est déséquilibré en faveur des religions, tout est fait pour encourager les élèves à s'identifier à une religion», s'est insurgé Ben Rogers, auteur de ce rapport de l'Institut de recherche pour les politiques publiques (IPPR), dans les colonnes de l'Observer.

Les cours d'éducation religieuse doivent obligatoirement être dispensés dans les écoles anglaises, mais les parents ont le droit de demander une exemption pour leurs enfants.