L’autoroute Bonaventure complètement fermée

Les travaux relatifs au Projet Bonaventure ont commencé à l’automne 2011 et doivent se poursuivre jusqu’en 2017.
Photo: Jacque Nadeau Archives Le Devoir Les travaux relatifs au Projet Bonaventure ont commencé à l’automne 2011 et doivent se poursuivre jusqu’en 2017.

L’autoroute Bonaventure, à Montréal, est complètement fermée depuis lundi entre les rues de la Commune et Notre-Dame, dans le cadre des travaux qui doivent servir à démolir ce tronçon routier pour le remplacer par un boulevard urbain.

La bretelle reliant l’autoroute Ville-Marie (720 Ouest) à l’autoroute Bonaventure en direction de la Rive-Sud est également interdite d’accès à la circulation.

 
   

La Ville de Montréal suggère aux automobilistes d’emprunter les rues Duke (direction A-40 Ouest) et de Nazareth (direction A-40 Est). Celles-ci ont été élargies à quatre et cinq voies, respectivement.

Les travaux relatifs au Projet Bonaventure ont commencé à l’automne 2011 et doivent se poursuivre jusqu’en 2017. À terme, les infrastructures souterraines du secteur seront remplacées, l’autoroute actuelle sur pilotis sera démolie pour faire place à un boulevard urbain et les rues du secteur seront réaménagées.

Les travaux de démolition de l’autoroute, qui risquent de compliquer les déplacements des automobilistes, doivent se terminer en septembre. Le dévoilement du nouveau boulevard urbain est quant à lui prévu pour l’an prochain, année du 375e anniversaire de Montréal.

Le coût des travaux est estimé à 140 millions de dollars. Le Projet Bonaventure doit « créer une entrée de centre-ville à la fois prestigieuse, fonctionnelle et conviviale », selon la vision de la Ville de Montréal et de son maire, Denis Coderre.