L’ABC de l’infestation par la punaise

Photo: Jacques Nadeau Le Devoir L’extermination de la punaise commande une lutte intégrée qui débute par un examen poussé. 

Reconnaître les punaises de lit

Les punaises de lit sont visibles à l’oeil nu. De la forme et de la taille d’un pépin de pomme (4 à 7 mm), elles sont de couleur brune, ou rougeâtre lorsque gorgées de sang. Elles ne sautent pas, ne volent pas. Leurs oeufs sont blanchâtres, ont la grosseur d’une tête d’épingle et sont disposés en grappes dans de petits espaces serrés. Les punaises peuvent se trouver tant dans les chambres propres que dans les chambres sales.

Les détecter chez soi

On les détecte habituellement en constatant leurs piqûres. Celles-ci démangent un peu comme celles des moustiques, mais sont regroupées ou alignées sur les parties du corps laissées découvertes pendant le sommeil. Chaque personne réagit différemment aux piqûres, et elles peuvent passer complètement inaperçues chez certains. Dans la chambre, on retrouve habituellement les punaises près du lit : sous le matelas ou sur le sommier, en particulier au creux des coutures. Elles laissent de petites taches noires sur les draps, qui proviennent des excréments et du sang dont elles se nourrissent. Les insectes peuvent chercher refuge dans des vêtements posés sur le sol, ou encore sur les sacs à dos, les sacs à main et les valises à proximité.

Les détecter dans des endroits publics

Il se peut que des personnes transportent à leur insu des punaises dans des lieux publics, comme les bibliothèques, les bureaux, les CLSC, les cabines d’essayage, les restaurants, les écoles ou les résidences pour personnes âgées. On en trouve aussi parfois dans les autobus, le métro, les avions ou les taxis. Les camions de déménagement, qui transportent régulièrement des matelas, sont aussi à risque. Il convient également de prendre des précautions particulières dans les hôtels, où il est conseillé d’inspecter son lit, de tenir ses valises à distance de celui-ci et d’éviter de laisser ses vêtements traîner sur le sol.

Comment les éviter ?

Photo: Jacques Nadeau Le Devoir Les matelas trop infestés devraient être lacérés afin de les rendre inutilisables et mis dans des housses de plastique avant de les jeter à la rue.

Les punaises de lit sont assez petites pour passer d’un logement à un autre. Dans ce cas, on ne peut les éviter, et le traitement de tout l’immeuble est alors nécessaire. Il est toutefois possible d’éviter de ramener chez soi ces insectes, qui peuvent loger dans des objets du quotidien, comme les vêtements, les sacs à main ou les fauteuils roulants, ou encore dans les meubles, comme les matelas, les sofas, etc. Il existe donc un risque de contamination quand on ramène chez soi des articles trouvés dans les marchés aux puces, les friperies ou des commerces de meubles d’occasion, mais surtout lors de la cueillette de meubles rembourrés ou de matelas laissés dans la rue.

Comment s’en débarrasser ?

Si vous découvrez des punaises de lit dans votre domicile, il faut agir rapidement pour les éliminer et éviter que l’infestation devienne plus importante. Il est conseillé de contacter un exterminateur certifié et non pas de tenter de résoudre le problème seul. Le prix varie en fonction de la superficie à traiter et de l’état du logement, mais un propriétaire peut s’attendre à payer entre 350 et 700 $ pour une maison unifamiliale, et environ 100 $ par pièce dans un appartement (le traitement d’un 4 et demie peut donc coûter environ 450 $). Puisque les punaises ne survivent pas à la chaleur extrême, les vêtements peuvent être traités par un passage d’au moins 30 minutes dans la sécheuse. Les meubles nécessiteront un nettoyeur à vapeur.

Qui est responsable de l’extermination ?

Si vous êtes locataire, il est du devoir du propriétaire de payer pour l’extermination, peu importe qui est à l’origine de l’infestation. Le Code civil du Québec précise que c’est au propriétaire de s’assurer que le logement est habitable et salubre, donc sans vermine. Il est de la responsabilité du locataire d’aviser le plus rapidement possible le propriétaire de l’arrivée des punaises, ou de leur survie au traitement. Il convient également de suivre toutes les directives de l’exterminateur pour que le traitement soit efficace.

450 $
Coût pour le traitement d’un 4 et demie advenant une infestation par la punaise. Le prix varie en fonction de la superficie à traiter et de l’état du logement. Un propriétaire peut s’attendre à payer entre 350 et 700 $ pour une maison unifamiliale.

Consultez la suite du dossier