Deux nouvelles mesures pour protéger les cyclistes maintenant en vigueur

L'une des mesures sanctionne plus sévèrement l’ouverture sans précaution de la portière d’un véhicule stationné.
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir L'une des mesures sanctionne plus sévèrement l’ouverture sans précaution de la portière d’un véhicule stationné.
De nouvelles mesures visant à mieux protéger les cyclistes et à prévenir les emportiérages sont maintenant en vigueur au Québec, a annoncé la Société de l’assurance automobile du Québec jeudi dans un communiqué. 

Ces amendements au Code de la sécurité routière (CSR) établissent, entre autres, un corridor de sécurité visant à forcer les automobilistes à conserver une «distance raisonnable» lors des dépassements. Cette distance «est de 1,5 mètre sur une route où la limite de vitesse est de plus de 50 km/h et de 1 m sur les routes où la limite de vitesse est de 50 km/h ou moins». L’amende prévue pour le non-respect de cette nouvelle règle est de 200 $ à 300 $ et amène l’inscription de 2 points d’inaptitude au dossier du conducteur.

Les modifications annoncées sanctionneront également plus sévèrement l’ouverture sans précaution de la portière d’un véhicule stationné. Les automobilistes fautifs se verront, dès lors, remettre une amende de 200$ à 300$, soit plus de six fois plus élevées que celle en vigueur jusqu’à présent.

La SAAQ rappelle que «pour bien exécuter la manœuvre, il est conseillé de vérifier son angle mort, de bien regarder dans ses rétroviseurs et d’ouvrir la portière avec la main opposée à la portière pour mieux voir ce qui se trouve dans l’angle mort».

Annoncées à la fin du mois d’avril, ces deux nouvelles mesures sont maintenant effectives en raison de modifications apportées au CSR.

À Montréal, environ trois cyclistes par semaine sont victimes d’un emportiérage, selon la police. Ce nombre ne serait que la pointe de l’iceberg, puisqu’il ne comprend que les cas rapportés, bien souvent les plus graves.


D’autres détails suivront.


 

À voir en vidéo