Le Cambridge - Retraite dorée à Pointe-Claire

Jamais le terme «résidence pour personnes âgées» n'est utilisé pour décrire le nouveau projet du groupe immobilier Prével. Pourtant, c'est bien de cela qu'il s'agit. Jacques Vincent et Jonathan Sigler, les promoteurs du nouveau complexe d'appartements haut de gamme réservé aux retraités de 60 ans et plus à Pointe-Claire, veulent réinventer le genre.

«Ce qui nous différencie de la résidence pour personnes âgées, c'est qu'on offre un complexe luxueux avec services, orienté vers le style de vie, la recherche du plaisir, du confort et du bien-être», explique Jacques

Vincent.

L'architecture du Cambridge, nom du complexe, s'inspire de l'élégance des maisons patrimoniales du West Island. Les logements y sont plus grands que ceux des résidences pour personnes âgées conventionnelles. On y retrouve du bois franc plutôt que du tapis. Les murs sont doubles pour offrir une meilleure insonorisation. L'air climatisé est aussi fourni pour les chaudes journées d'été. Les salles de bain sont plus luxueuses et les cuisines, mieux équipées.

Goûts des baby-boomers

Durant deux ans, le groupe Prével a mené des recherches pour savoir dans quel genre de logement les baby-boomers voudraient vivre, une fois à la retraite. Jacques Vincent en a conclu que, pour eux, la retraite signifiait: plaisir et vacances. Il a donc conçu avec son collègue un environnement inspiré de ces deux valeurs hédonistes.

Leurs clients pourront «étirer leurs matinées au bord du bassin d'eau dans le jardin-terrasse, déjeuner avec des amis au café-bistrot, participer à une séance d'aquaforme à la piscine intérieure, rencontrer des amis au grand salon, souper au restaurant avec ceux qui leur tiennent à coeur, regarder un film dans la salle de cinéma-maison, danser un tango à la nuit tombée». Un magasin général leur permettra de faire leur épicerie et des soins de santé seront accessibles jour et nuit sans qu'ils aient à sortir de leur immeuble.

Clientèle aisée

La clientèle du Cambridge paiera entre 1200 $ et 2000 $ par mois pour pouvoir profiter de ce «style de vie raffiné». Le prix varie selon les options choisies par le locataire. Le coût de base comprend le loyer et les services; ensuite, s'il souhaite inclure un ou plusieurs repas par jour dans son forfait, le prix augmente. «Le prix est plus élevé que celui sur le marché locatif ordinaire parce qu'on offre beaucoup de services communs. Il n'est pas fixé en fonction du nombre de pièces de l'appartement, mais en fonction des services offerts», précise Jacques Vincent. La grandeur des logements varie toutefois entre 650 et 1500 pi2.

Le projet immobilier de 39 millions $ abritera 272 logements partagés entre deux bâtiments de six étages. Il est situé sur un domaine de six hectares, à l'intersection du boulevard Hymus et de la rue Stillview à Pointe-Claire. Solim, la filiale immobilière du Fonds de solidarité de la FTQ, permet de financer la construction et la détention de l'immeuble.

La première phase du projet, soit 130 logements, sera livrée au mois de juin prochain. Déjà, 50 d'entre eux sont loués pour une durée d'un an. La deuxième et dernière phase sera prête en février 2005.

Prével, né d'un partenariat entre les Constructeurs I&S et le Groupe immobilier Prével, est à l'origine de nombreux autres projets résidentiels comme Le Quai de la Commune, un audacieux projet de reconversion industrielle dans le Vieux-Montréal, pour lequel il a remporté le prix Domus et celui du Constructeur de l'année, remis par l'Association des constructeurs du Québec.