Le Concorde - Loft ou penthouse, c'est au choix

Au printemps 2004, la construction d'un nouvel immeuble de 124 unités résidentielles débutera au coin des rues Président-Kennedy et de la Concorde, en plein coeur du centre-ville de Montréal. Développements Domaine, promoteur du projet Le Concorde, prévoit la fin des travaux — au coût de 36 millions $ — pour l'année 2005.

«L'une des particularités du projet est d'offrir différents types d'appartements dans un même immeuble, du loft au penthouse», explique Christine Nagy, responsable des ventes du projet Le Concorde. Ces unités, réparties sur 18 étages, se composeront en effet de lofts aux huit premiers niveaux et de condominiums entre le 10e et le 15e étage. Aux étages supérieurs, des espaces «exécutifs» et penthouses offriront des terrasses plus grandes et des plafonds plus hauts que ceux des autres condominiums.

Espace et lumière

«La hauteur de l'édifice, avec ses 18 étages, permettra aux copropriétaires d'avoir un maximum de luminosité et une vue exceptionnelle sur le centre-ville», poursuit Mme Nagy. En effet, chaque unité profitera de larges fenêtres, d'un balcon ou d'une terrasse privés.

L'espace est également très important aux yeux du promoteur. Par exemple, chacun des étages supérieurs comprendra un maximum de trois unités. Les deux penthouses au dernier étage, auxquels on pourra accéder grâce à un ascenseur menant directement à l'appartement, pourront ainsi avoir une superficie allant jusqu'à 2900 pi2.

Chaque unité comprendra de une à trois chambres, des planchers de bois et des plafonds de 9 à 10 pi. Le rez-de-chaussée, quant à lui, sera constitué d'un hall d'entrée avec un plafond haut de 18 pi et abritera deux espaces commerciaux. Tous les copropriétaires profiteront d'un système d'eau centralisé ainsi que d'une salle de conditionnement physique. Le promoteur a également prévu d'aménager une soixantaine d'espaces de stationnement intérieur répartis sur cinq niveaux. Les prix débutent à 150 000 $ (pour un loft de 625 pi2) et peuvent aller jusqu'à 891 000 $ (pour un penthouse de 2900 pi2). On trouvera également des condominiums d'une superficie variant entre 800 et 2000 pi2 à des prix commençant à 215 000 $.

À deux pas de la Place des Arts, de la rue Sainte-Catherine et du Musée d'art contemporain, Le Concorde, dont 20 % des unités ont déjà été vendues, promet de plaire aux amateurs d'art et de festivals de tous calibres. Développements Domaine prévoit attirer une clientèle variée: des acheteurs de France et des États-Unis désirant acquérir un pied-à-terre à Montréal, mais également des étudiants et des cadres professionnels.

Allure distinctive

Les architectes du projet Le Concorde, le groupe DCYSM, ont privilégié des lignes épurées et un style sobre aux accents new-yorkais afin de donner à l'édifice un «look» mêlant verre, pierre et acier, en harmonie avec le centre-ville de Montréal. «C'est un des éléments qui distinguent Le Concorde des autres immeubles résidentiels, explique Mme Nagy; l'édifice aura vraiment une allure spécifique, une architecture plus moderne aux étages supérieurs et un "look" plus sobre aux niveaux inférieurs.» Les lofts situés aux niveaux inférieurs profiteront donc d'un décor sobre avec colonnes de béton et planchers de bois, tandis que celui des appartements aux étages supérieurs se voudra plus raffiné, et les divisions de pièces plus nombreuses.

La firme d'architectes DCYSM a conçu quelque 4000 projets immobiliers, dont le Sanctuaire du Mont-Royal et le 1, rue Mc Gill, à Montréal.

Dario Favretto, président de Développements Domaine, une compagnie qui évolue dans le domaine de la construction résidentielle et commerciale depuis près de 60 ans, a quant à lui réalisé plusieurs projets immobiliers à Montréal et à Toronto. La rénovation d'un immeuble sur la rue Saint-Alexandre, devenu Les Lofts St-James, a d'ailleurs valu un prix (Habitation 2002) à Développements Domaine, tout comme le Square des Gouverneurs (prix Oriflamme 2003), un projet de maisons de ville situées près du collège Villa Maria.