2004 en chiffres - GM tous azimuts!

«Les vainqueurs dans l'industrie mondiale de demain sont les entreprises qui combinent le mieux l'efficacité d'une échelle internationale et une attention impeccable envers les marchés locaux», a affirmé Rick Wagoner, président de la société General Motors, lors d'une conférence sur les objectifs de la multinationale automobile en 2004.

Faisant bien entendu référence à sa propre situation, la direction de GM a ainsi lancé une conférence qui n'annonçait que de bons auspices pour les mois à venir. Globalement, on s'attend d'ailleurs à ce que le marché automobile connaisse une année record, avec des ventes dépassant les 60 millions d'unités, une hausse d'un peu plus de trois pour cent par rapport à 2003.

Non seulement est-ce là une bonne nouvelle pour tous les constructeurs d'automobiles, mais cette situation ne pouvait mieux cadrer avec la stratégie très féroce mise de l'avant par de nombreuses marques, les trois américaines en tête, qui consiste à inonder le marché de nouveaux produits.

En fait, le rythme est tel que plusieurs ont cessé de tenir le compte. C'est pourtant dans le cadre de cette stratégie globale que GM Canada a procédé au lancement de pas moins de cinq premières au récent Salon de l'auto de Montréal, sans compter les nouveaux produits introduits en fin d'année 2003.

Le positionnement de Chevrolet sur l'échiquier québécois s'est d'ailleurs précisé avec l'arrivée de deux nouveautés. La Cobalt, d'abord, est une berline compacte qui remplacera, à terme, la Cavalier, qui a pris un sérieux coup de vieux, ces dernières années. D'abord présentée à Los Angeles, la Cobalt est d'ailleurs le premier de dix nouveaux véhicules qui feront leur apparition dans les rangs de Chevrolet d'ici 20 mois.

Celle-ci reprendra toutefois la mécanique de la Cavalier, c'est-à-dire le quatre-cylindres Ecotec de 2,2 litres développant 140 chevaux qui équipe également la Ion, de Saturn. D'autres motorisations seront également offertes, parmi une foule de configurations assez longues à énumérer. Mentionnons seulement qu'une édition SS de la Cobalt sera présentée un peu plus tard en 2004 et profitera des largesses d'un compresseur volumétrique pour en donner un peu plus en matière de conduite sportive. La compacte sera disponible à la fin de 2004.

L'autre nouveauté se nomme Optra5 et est vendue exclusivement au Canada. Il s'agit d'une version à hayon de la compacte Optra qui vise un marché de jeunes acheteurs magasinant pour une première voiture neuve mais ne négligeant pas, semble-t-il, l'image de leur nouvel achat.

Disponible au printemps, l'Optra5 est un autre produit issu de l'acquisition par GM des usines de production de la défunte marque Daewoo, en Corée, il y a de cela plusieurs mois.

Cette situation se traduit par la production de véhicules très abordables, comme en témoigne le prix de base de l'Optra5, qui est légèrement au-dessus de 16 000 dollars. Les organes mécaniques de celle-ci seront similaires à ceux de l'Optra, elle aussi nouvellement introduite au pays de façon exclusive.

Petites sportives

Fidèles à la tradition, Chevrolet et Pontiac partageront un duo de véhicules semblables, et ce, dès l'automne, moment où les concessionnaires de la marque américaine recevront les premiers exemplaires de la Wave, une sous-compacte à caractère sportif qui sera le modèle le plus abordable à arborer le sigle fléché de Pontiac.

La Wave est en quelque sorte le résultat d'une séance de clonage de l'Aveo, de Chevrolet et, tant qu'à y être, de la Swift+, chez Suzuki (les trois proviennent de la même usine en Corée). Tandis que celles-ci attireront le regard et le chéquier de plusieurs petites familles, celle-là s'adressera davantage à de jeunes célibataires qui désirent une première voiture neuve mais qui ne sont pas prêts à négliger certaines commodités plus alléchantes, comme un chaîne stéréo un peu plus performante, par exemple.

La popularité que connaissent de petites voitures comme l'Accent, de Hyundai, combinée à l'introduction de nouveaux concurrents dans ce marché, a certainement mis la puce à l'oreille des dirigeants de GM Canada. Voilà donc pourquoi ils foncent tête baissée dans cette classe de véhicules dès cette année, avec l'introduction de tous ces nouveaux modèles pratiques et abordables.