cache information close 

Marche «funèbre» d’intervenantes en petite enfance de la CSQ

La Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec représente près de 13 600 responsables des services de garde en milieu familial et près de 2000 travailleuses dans les installations des CPE.
Photo: Jacque Nadeau Archives Le Devoir La Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec représente près de 13 600 responsables des services de garde en milieu familial et près de 2000 travailleuses dans les installations des CPE.
Une marche qualifiée de « funèbre » par ses organisateurs, pour souligner leur « deuil » du réseau public de la petite enfance, doit se dérouler samedi après-midi, au centre-ville de Montréal.

Des représentantes de la Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec se rendront aux bureaux de Revenu Québec, pour y déposer des gerbes de fleurs.

Le syndicat affilié à la CSQ tient en ce samedi à Montréal une conférence sous le thème « Avant qu’il ne soit trop tard ». Pour l’occasion, les intervenantes discutent de la situation actuelle en petite enfance et des pistes d’avenir possibles.

Selon la première vice-présidente de la Fédération, Valérie Grenon, les services sont en péril avec la modulation des frais de garde et les coupes dans les CPE. Selon elle, le gouvernement démontre clairement qu’il investit dans le secteur privé, « au lieu de poursuivre la belle politique familiale qui existait depuis plusieurs années ».

Mme Grenon soutient que le gouvernement n’est pas à l’écoute de la population, « qui veut l’universalité des tarifs ».

Parmi les participants et participantes à la marche, on trouve la présidente de la CSQ, Louise Chabot, la porte-parole de l’aile parlementaire de Québec solidaire, Françoise David, la présidente de la Fédération des femmes du Québec, Mélanie Sarazin, et le chercheur de l’IRIS, Philippe Hurteau.

La Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec représente près de 13 600 responsables des services de garde en milieu familial et près de 2000 travailleuses dans les installations des CPE.