Une militante irakienne dit avoir reçu des menaces de mort

Bagdad — Une militante irakienne pour les droits des femmes, venue du Canada, affirme avoir fait l'objet de menaces de mort, pour avoir réclamé l'adoption de lois laïques et fait campagne contre une décision du Conseil intérimaire de gouvernement irakien, que plusieurs perçoivent comme un recul pour les femmes.

Dans un courriel que Yanar Mohammed dit avoir reçu le 31 janvier, on l'avertit de se repentir, sinon elle sera considérée comme une renégate qui devrait être tuée et aller en enfer.

Mme Mohammed, qui est retournée en Irak après s'être installée au Canada en 1995, a affirmé au cours du week-end que le message était signé par un organisme auparavant inconnu, Jaish al-Sahaba, ou Armée des compagnons du prophète.

Mme Mohammed, cofondatrice de l'Organisation pour la liberté des femmes en Irak, et rédactrice en chef du journal en langue arabe Égalité, est apparue à la télévision irakienne pour dénoncer une décision du Conseil de gouvernement irakien d'abolir le Code civil régissant le mariage, le divorce, la garde des enfants et l'héritage, au profit de la charia islamique. «Il n'y aura pas d'égalité entre hommes et femmes», a déploré Mme Mohammed.