Jeux de lumière

photos film2films.com
Photo: photos film2films.com

Sur un immense plateau de 15 000 pieds carrés à aire ouverte, les architectes de Forme Studio ont conçu un projet de bureaux qui propose de nouveaux concepts en matière d'aménagement et de mode de vie au travail. Leur vision d'une aire de travail est esthétique, minimaliste mais conviviale. Les bureaux de demain ne devraient plus être ces petites boîtes fermées, reliées les unes aux autres par des couloirs sombres en forme de labyrinthe, mais des espaces de liberté basés sur l'idée de changement et de mouvement, tout en couleur, matière et lumière...

Au sixième étage de l'immeuble Le Nordelec, tout près du canal de Lachine, à Montréal, l'entreprise Le Clan, une compagnie de promotion et publicité, a décidé d'installer ses bureaux dans une aile complète du plus grand bâtiment de brique en Amérique du Nord. Elle a fait appel aux architectes de Formes Studio pour aménager son nouvel espace de travail, et c'est au fil de discussions que le concept de volumes libres est né.

Désireux de donner une perception de l'existant, les architectes ont choisi de se décoller complètement de la structure et d'agencer des cubes de tailles diverses qui ont l'air de flotter dans l'espace et qu'on peut contourner, approcher et sentir au fur et à mesure qu'on avance.

«Au départ, l'idée était de faire des bureaux sur roulettes, qui auraient été comme de petits cubes semi-ouverts qu'on aurait pu déplacer dans l'espace pour le faire évoluer au fil du temps», explique Guy Morand. À défaut de «volumes sur roues», les architectes ont cependant décidé de restituer l'idée de mouvement à travers des détails tels le retrait à la base du cube lumineux, ce qui le fait flotter dans l'espace, ou encore les parois de plexiglas rouge tendues entre deux fils, qui donnent l'impression de glisser comme des panneaux coulissants...

Lorsqu'on franchit l'immense porte métallique de l'entrée, on aperçoit sur la droite les cubes de métal et de bois qui forment trois bureaux, puis, juste en face, l'immense salle de réunion entièrement vitrée. Un peu plus loin, le «cube lumineux» visible depuis l'entrée apparaît dans toute son intensité: il renferme la salle de réunion des créateurs et tout le système informatique. Au total, il y a 26 bureaux répartis sur une surface de 250 pieds de long et 60 pieds de large, mais à aucun moment on ne ressent le nombre, et l'espace d'origine est perceptible en tout lieu. Tout est bien équilibré: les aires ouvertes comme le lounge et certains bureaux regroupés côtoient des volumes plus fermés sans le moindre problème. Les volumes, qu'ils soient ouverts ou fermés, s'imbriquent et prennent leur place en ayant toujours une vue directe ou indirecte sur l'extérieur et en recevant la précieuse lumière du jour.

De part et d'autre de la ligne lumineuse accrochée au plafond, les volumes rentrent et sortent comme pour donner vie à l'espace de circulation et éviter un alignement qui serait trop monotone. «Les bureaux qui donnent sur l'espace de circulation ont été percés d'une fenêtre qui sort de la surface du mur et accroche le regard du visiteur. Cela ressemble étrangement au cadre d'un tableau qu'on aurait accroché sur le mur, et la visite des lieux prend parfois les allures de parcours dans un musée d'art contemporain... », explique Yves Émond.

Le cube en plexiglas blanc, éclairé de l'intérieur, est indépendant sur ses quatre faces et décollé du sol et du plafond. Il organise les espaces tout autour et constitue un véritable repère pour les bureaux alentours. Sa présence varie à toutes les heures de la journée et n'est jamais la même: le jour, il a tendance à disparaître; la nuit, il joue le rôle d'une véritable lanterne. Face à lui, une aire de travail à demi ouverte est cachée derrière des plaques de plexiglas rouge. Un véritable jeu de lumières et de réflexions s'installe entre le cube et le plexiglas, de même qu'entre le cube et toutes les surfaces alentour. Cette variation dans la lumière, les reflets et la perception de la matière rend les espaces de travail plus vivants que jamais! On ne s'y ennuie pas et la vision esthétique n'est jamais la même...

- Bureaux Le Clan. Architectes: Forme Studio. Entrepreneur général: Anjinnov.

- Pour voir encore plus de photos: www.film2films.com.

emmanuelle.vieira@sympatico.ca