L’ex-maire de Toronto Rob Ford est transféré aux soins palliatifs

Toronto — La famille de Rob Ford a annoncé, lundi, que l’ex-maire de Toronto était hospitalisé et recevait des soins « de nature palliative » alors qu’il poursuit son combat contre le cancer.

Le porte-parole Dan Jacobs a indiqué que les proches de M. Ford étaient à ses côtés 24 heures sur 24, mais a précisé que le politicien âgé de 46 ans avait été transféré à l’unité des soins palliatifs.

M. Jacobs a expliqué que les soins comprenaient de la sédation et que Rob Ford était maintenant bien et se reposait.

M. Ford a appris qu’il souffrait d’un cancer en septembre 2014, moins d’un an après qu’il eut avoué avoir fumé du crack alors qu’il se trouvait dans un état de « stupeur éthylique ».

La maladie l’a forcé à abandonner ses efforts pour se faire réélire à la mairie de Toronto et de plutôt briguer un siège de conseiller municipal, qu’il a remporté avec une majorité écrasante des voix en dépit de sa réputation.

Durant son mandat de maire, Rob Ford a commis de multiples impairs hautement médiatisés, incluant des insultes à l’égard des minorités, des commentaires obscènes sur sa vie sexuelle et des aveux concernant ses problèmes de consommation d’alcool et de crack.

L’Association médicale de l’Ontario décrit les soins palliatifs comme un traitement qui se concentre sur le soulagement de la douleur et d’autres symptômes afin de remplacer la souffrance par une expérience positive et d’assurer de la dignité en fin de vie.

2 commentaires
  • Jean-Pierre Audet - Inscrit 22 mars 2016 09 h 08

    Ford aimé et honni

    Puisse-t-il trouver la paix, celle-là même qui manque tant à l'humanité en général.

  • Sylvain Auclair - Abonné 22 mars 2016 11 h 09

    Bonne chance

    Je sais que c'est un con, mais même les cons méritent de ne pas souffrir pour rien et de mourir dans la dignité.