En bref - Eau et glace, un cocktail ravageur

Les opérations de déglaçage des rivières des Prairies et des Mille-Îles dans la région de Laval vont bon train, des améliorations ont notamment été notées hier du côté de la ville de Montréal.

Si le nombre de résidences évacuées n'a pas bougé, l'arrondissement d'Ahuntsic-Cartierville a en effet vu le nombre de maisons où il y a des infiltrations passer de dix à deux. La date de retour au foyer des sinistrés reste toutefois impossible à déterminer, les responsables de la Sécurité civile préférant jouer de prudence. «La situation est assez calme; on pourrait dire qu'il y a comme une accalmie avec les températures plus douces», a expliqué Jacques Laliberté, pour le compte de la Sécurité civile. «Mais ce serait imprudent d'aller trop vite», a-t-il aussitôt prévenu. Sur le terrain, la «grenouille» a fait relâche dans la nuit de lundi à hier et a repris du service hier après-midi en aval du pont Mathieu. Profitant du temps doux, l'aéroglisseur a fait de même. Les barges ont pour leur part poursuivi leur travail selon la technique du pas à pas. Petit écueil toutefois, les autorités ont remarqué que des plaques de glace se sont accumulées sous le pont Mathieu. La situation était sous contrôle hier. «Ça n'a pas fait monter l'eau, mais il faudra quand même réussir à dégager celles-ci», a confirmé M. Laliberté.