En bref: Le terroir sous toutes ses facettes

«Nos paysans ont besoin d'une législation forte qui puisse protéger les consommateurs et reconnaître les efforts de ceux qui développent les terroirs québécois.»

Le ton est donné. Pour sa 13e Conférence nationale, Solidarité Rurale du Québec a décidé de mettre cette année les produits du terroir au coeur des discussions. Le programme est chargé et il prend son envol dès ce soir à l'hôtel Mont-Gabriel dans les Laurentides où pendant deux jours — agrémentés de plusieurs dégustations des fruits de nos campagnes — les fervents défenseurs de la ruralité et de ses charmes vont passer au crible ce sujet très de son temps. Avec des conférences en rafale — sur la mondialisation et les terroirs, les terroirs et la forêt, le tourisme et les terroirs... —, des invités venant de France, d'Italie et des quatre coins du Québec et surtout un souhait, exprimé hier par Jacques Proulx, président de l'organisme: «Que les ministres Normandeau [Tourisme et Développement régional] et Gauthier [Agriculture] profitent de l'occasion pour annoncer séance tenante les intentions du gouvernement en matière de terroir.»