Le présumé tueur de La Loche a comparu devant le tribunal

L’adolescent accusé d’avoir tué quatre personnes dans une école et une résidence du nord de la Saskatchewan a regardé fixement au sol au cours de la majeure partie de sa première comparution devant le tribunal, lundi. Grand et maigre, le jeune de 17 ans était revêtu d’une combinaison orange. Il portait des entraves aux jambes et aux mains au moment de son arrivée dans la petite salle comble de Meadow Lake, une municipalité située à environ 350 km au sud de La Loche. Il a répondu d’une voix douce au juge qui lui demandait s’il comprenait qu’il ne pourrait pas entrer en contact avec plusieurs personnes qui sont aussi impliquées dans cette cause. L’accusé restera détenu jusqu’à sa prochaine comparution, prévue le 22 février. Celui dont l’identité ne peut être dévoilée conformément à la Loi sur le système de justice pénale pour les adolescents est accusé de quatre chefs d’accusation de meurtre au premier degré et de sept autres de tentatives de meurtre. Un professeur et une assistante à l’enseignement ont été tués par balle, à l’école secondaire de La Loche, vendredi. Sept autres personnes ont été blessées. Deux frères ont aussi été abattus à mort dans une résidence à La Loche.