Le guide suprême d’Iran rend visite à des chrétiens

Téhéran — Le guide suprême d’Iran, l’ayatollah Ali Khamenei, a rendu visite à des familles chrétiennes de « martyrs » à l’occasion des fêtes de Noël, ont rapporté dimanche des médias iraniens. Le site officiel du guide a lui-même publié une photo de l’une de ces visites à des familles chrétiennes de Téhéran : on y voit l’ayatollah Khamenei consulter un document, assis aux côtés d’une femme âgée, avec en toile de fond un petit sapin de Noël et un portrait du fils « martyr » de cette dernière, tué pendant la guerre Iran-Irak (1980-1988). « L’effort des soldats prend racine dans l’effort des mères », est-il inscrit en persan sur cette photographie. « Martyr » est le nom donné par la république islamique aux Iraniens morts au combat pendant la guerre Iran-Irak et aujourd’hui en Syrie où l’Iran envoie des « conseillers » et « volontaires » pour soutenir le régime du président Bachar al-Assad. Les chrétiens d’Iran représentent moins de 1 % de la population de 80 millions d’habitants — en grande majorité musulmans chiites (90 %) — et sont la plupart d’origine arménienne. Depuis son instauration en 1979, la république islamique d’Iran tolère les minorités religieuses — juifs, chrétiens et zoroastriens — qui disposent de lieux de culte et sont représentés au Parlement.