Perquisitions de Revenu Québec dans trois régions

<p>Revenu Québec précise que les perquisitions visent à recueillir des éléments de preuve pertinents relatifs à l’enquête en cours et à ces infractions.</p>
Photo: Michaël Monnier Archives Le Devoir

Revenu Québec précise que les perquisitions visent à recueillir des éléments de preuve pertinents relatifs à l’enquête en cours et à ces infractions.

Québec — Revenu Québec procède mercredi à l’exécution de 27 mandats de perquisition dans les régions de Laval, de la Montérégie et des Laurentides afin de neutraliser de présumés fraudeurs du fisc.

L’opération baptisée Data vise 14 individus et une société qui auraient participé à un stratagème visant à obtenir illégalement des remboursements de taxes pour des montants totalisant plus de 500 000 $. La fraude aurait été commise pendant plus de quatre ans.

Au total, 45 enquêteurs et six informaticiens de Revenu Québec ont été déployés à 11 endroits différents, des résidences dans chacun des cas. De plus, les agents de cinq corps policiers accompagnent les équipes d’enquête de Revenu Québec.

Revenu Québec précise que les perquisitions visent à recueillir des éléments de preuve pertinents relatifs à l’enquête en cours et à ces infractions.

3 commentaires
  • Sylvain Rivest - Inscrit 4 novembre 2015 09 h 44

    De la poudre au yeux pour calmer la population?

    Donc, 500k divisé par 4 ans = 125k par an divisé entre 14 fraudeurs = 8k dollars.

    On enquête sur les petits fraudeurs pendant que les vrais complices de plusieurs millions en évasion fiscale siègent toujours au parlement.

    Combien Bombardier, la famille Desmarais, les compagnies pétrolières, l'industrie pharmaceutique... cachent-ils de l'argent au Luxembourg ou autre paradis fiscaux?

    Méchant coup de filet.

    • Jean-Pierre Grisé - Abonné 4 novembre 2015 15 h 14

      Le probleme c'est que la peche aux ménés c'est bien mais ca n appate les requins qui preferent les eaux chaudes et tranquilles des off-shores loin des policiers qui ont ordre de s en tenir aux aux eaux froides que les ti-amis craignent avec raison. J-P.Grisé

    • Gilles Théberge - Abonné 4 novembre 2015 15 h 58

      Vous avez bien raison, Philippe lui-même, ne parlons par d'évasion fiscale mais d'évitement, n'avait-il pas quelques centaines de miiler de dollars bien caché à Jersey...