Héritage: les frères Péladeau perdent en Cour d’appel

Pierre Karl et Érik Péladeau doivent renégocier le partage de l’héritage familial avec leur soeur Anne-Marie Péladeau, vient de trancher la Cour d’appel. Dans un jugement rendu mercredi, le tribunal donne raison à Mme Péladeau, qui réclame une nouvelle entente. Les frères avaient racheté pour une somme de 55 millions de dollars les actions de Québecor léguées à Anne-Marie par leur père, Pierre Péladeau. L’entente prévoyait qu’elle encaisserait une partie de cette somme chaque année où Québecor verserait au moins 4,2 millions en dividendes. Elle n’a touché que 8,2 millions à ce jour parce que les dividendes versés par l’entreprise ont diminué de façon importante depuis la signature de l’entente entre les Péladeau, en 2000. Il convient ainsi de « renégocier de bonne foi » cet accord familial, a tranché la Cour d’appel. Il n’y a aucune raison pour priver Anne-Marie Péladeau de son argent, d’autant que « la profitabilité de Québecor est meilleure au fil des ans qu’elle ne l’était au moment de la signature du protocole », écrit la juge Marie St-Pierre.

À voir en vidéo