En bref: Un droit des gais porté en appel

George Hislop est atterré mais pas surpris que le gouvernement fédéral en appelle du jugement qui lui donnerait à lui et aux autres veufs et veuves homosexuels des prestations de retraite rétroactives.

Le ministère de la Justice a annoncé hier qu'il allait en appeler d'une décision d'une cour ontarienne obligeant le fédéral à verser des prestations aux survivants de couples homosexuels dont le conjoint est décédé après avril 1985 — date à laquelle l'article de la Charte des droits et libertés qui garantit le droit à l'égalité des couples de même sexe est entré en vigueur. Le gouvernement fédéral veut faire clarifier sa capacité de décider à quel moment ses lois entrent en vigueur, a affirmé un porte-parole du ministère, Patrick Charette. Le dossier relèvera maintenant de la Cour d'appel de l'Ontario. Le Bloc québécois a réagi à la nouvelle, hier. «Le ministre Irwin Cotler fait fausse route en portant en appel la décision de la Cour supérieure de l'Ontario», a indiqué le critique du Bloc en matière de justice, Richard Marceau. «C'est un jugement clair, qui dit que le gouvernement fédéral fait preuve de discrimination en empêchant les homosexuels de bénéficier de la pension d'un conjoint décédé avant 1998, et le ministre doit s'y conformer.»