Lutte contre le trafic de drogue - Les Canadiens lancent leur premier raid depuis leur arrivée en Afghanistan

Kaboul — Les soldats canadiens ont effectué un raid contre des installations à Kaboul, hier matin, et procédé à l'arrestation de présumés terroristes ainsi qu'à la saisie de drogue, d'armes et d'argent, à l'occasion de leur première offensive depuis leur arrivée en Afghanistan, en août dernier.

Après avoir encerclé les lieux, dans les quartiers sud de la capitale afghane, les militaires canadiens, fortement armés, n'ont eu besoin que de quelques secondes pour en escalader les murs de brique et de terre, de trois mètres de haut, avant de pénétrer dans les édifices à l'intérieur.

Des cris de «Couchez-vous, couchez-vous» ont pu être entendus alors que les 49 occupants des lieux, encore endormis, se sont retrouvés en présence des soldats.

«Par ici, par ici», a lancé un militaire après avoir découvert plusieurs hommes groupés près d'une remise, dans un coin de la cour. Des fusils ont été pointés et des portes enfoncées, tandis que les enfants étaient envoyés auprès de leurs mères, lors de cette opération préparée depuis plusieurs jours.

Trafiquants de drogue

«C'est en vue de ce type d'opération que nous nous entraînons encore et encore au Canada», a affirmé le major John Vass, commandant de la compagnie des parachutistes du 3e bataillon du groupe-bataillon du Royal Canadian Regiment (3 RCR).

«C'était très bien pour les soldats. Ils ont enfin pu prendre part à une vraie attaque», a-t-il ajouté.

De concert avec la police de Kaboul, près de 200 militaires canadiens ont lancé ce raid dans l'espoir de capturer certains des plus importants trafiquants de drogue de la ville.

Un seul coup de feu a été tiré, afin d'ouvrir une porte. Un soldat a par ailleurs été blessé légèrement à une jambe, en plus de subir une coupure au visage, lorsqu'il a fait une chute dans une fosse d'égout située dans la rue, à l'extérieur du site.

L'attaque a donné lieu à l'arrestation de 16 hommes. Âgés de 16 à 60, ils sont soupçonnés d'avoir pris part au trafic de stupéfiants permettant de financer les opérations des groupes terroristes en Afghanistan.

Deux fusils d'assaut AK-47 ont également été saisis, de même que plusieurs sacs de plastique remplis d'argent et de drogue.