Forum social mondial de Bombay - Les altermondialistes dénoncent les méfaits de la guerre et du militarisme américain

Bombay — Des militants pacifistes venus du monde entier, et notamment d'Irak, ont dénoncé hier à Bombay la lutte engagée par le président américain George W. Bush contre le terrorisme, alors que les altermondialistes présents au Forum social mondial (FSM) se penchaient sur les problèmes de guerre et de militarisme.

Les deux premières journées du FSM, qui a débuté vendredi dans une banlieue de Bombay, la capitale économique de l'Inde, ont été centrées sur les multinationales et la dette extérieure des pays pauvres.

Mais hier, les séminaires et les conférences organisées avaient un autre objectif: créer des liens entre les mouvements pacifistes du monde entier dans leur lutte contre le militarisme, en s'intéressant particulièrement aux récentes guerres menées par les États-Unis.

«Si les Nations unies doivent survivre, les pays doivent tenir tête aux États-Unis», a déclaré l'ancien ministre américain de la Justice Ramsey Clark. «Si les États-Unis dominent les Nations unies comme ils l'ont fait dans le passé, il n'y aura de sécurité pour personne».

Le message du forum, c'est que la guerre ne peut pas être tolérée, a ajouté Ramsey Clark.

Un plan pour l'Irak

Plusieurs participants souhaitent qu'avant la fin du forum, mercredi, des solutions pacifiques et diplomatiques soient proposées. «Le chemin pour construire un monde socialement juste est difficile», a reconnu Nguyen Thi Binh, ancien vice-président du Vietnam.

Se mêlant aux danseurs de folk et aux manifestants brandissant des pancartes sur lesquelles on pouvait lire des slogans anti-capitalistes, des militants distribuaient des prospectus annonçant la tenue de réunions sur les problèmes de l'Afghanistan et de l'intervention américaine en Irak.

«Il faut une stratégie claire contre l'occupation de l'Irak», a assuré l'activiste irakien Amir Al Rekaby. «Il est possible de combattre l'occupation américaine [...] Nous devons nous donner les outils pour le faire». Il a demandé aux délégués d'aider l'élaboration d'un plan destiné à mettre fin à la «domination de l'Amérique en Irak».

Les caricatures de M. Bush étaient très appréciées par les altermondialistes qui ont défilé hier à Goregaon, dans la banlieue nord de Bombay où se tient le forum, en criant: «Un autre monde est possible. Arrêtez la guerre».

Dans des magasins, on pouvait acheter des stylos, des badges et d'autres souvenirs, avec des représentations indécentes du président américain. Il était même présenté de manière satirique dans des spectacles de rue.

Le forum, organisé pour la première fois en dehors du Brésil, rassemble quelque 100 000 militants altermondialistes, syndicalistes, hommes politiques et intellectuels venus du monde entier. Ce forum a été créé en réaction au Forum économique de Davos, qui doit s'ouvrir mercredi en Suisse.