Le second procès de Guy Turcotte s’ouvre ce lundi

Un croquis d'audience judiciaire de Guy Turcotte en novembre 2013
Image: Mike McLauglin La Presse canadienne Un croquis d'audience judiciaire de Guy Turcotte en novembre 2013

Le drame a bouleversé les Québécois qui ont suivi de près toutes les tentatives de la Couronne pour envoyer en prison Guy Turcotte pour le meurtre de ses deux enfants, Olivier, 5 ans, et Anne-Sophie, 3 ans, survenu le 20 février 2009. Et dès lundi, les yeux seront rivés de nouveau sur l’ex-cardiologue alors que débutera son second procès au palais de justice de Saint-Jérôme.

Guy Turcotte est accusé d’avoir assassiné ses deux enfants en 2009 en les poignardant à de multiples reprises.

Son premier procès — hautement médiatisé — avait duré près de deux mois, et le second pourrait bien être encore plus long, le juge André Vincent ayant réservé trois mois pour la présentation des témoins et les plaidoiries des avocats.

La sélection des jurés doit commencer lundi : 12 personnes seront choisies (ainsi que quelques remplaçants) pour écouter la preuve et rendre un verdict.

Longues procédures

La Couronne, représentée par Me René Verret, un procureur d’expérience qui a déjà plaidé dans une vingtaine de procès pour meurtre devant jurés, pourra ainsi entamer la présentation de sa preuve le 21 septembre. Il fera entendre au moins 22 témoins.

Quant à la Défense, sa stratégie n’a pas encore été dévoilée et les avocats de Guy Turcotte, Guy et Pierre Poupart, n’ont pas à ouvrir leur jeu à l’avance.

La Couronne en avait appelé du verdict rendu en juillet 2011, car elle souhaitait que l’homme soit déclaré coupable de double meurtre et envoyé derrière les barreaux.

En 2013, la Cour d’appel a annulé le verdict et ordonné la tenue d’un second procès. Elle a tranché que le juge du procès avait commis une erreur en donnant ses instructions au jury.

Guy Turcotte est en libération conditionnelle depuis le mois de décembre 2013.

À voir en vidéo