Les honoraires de l’avocat de Bain ne sont pas réglés

La question du paiement des honoraires d’avocat n’est pas complètement réglée dans le dossier de Richard Henry Bain. L’auteur de l’attentat du Métropolis était de retour devant le tribunal jeudi à Montréal. Son avocat a toutefois expliqué que l’acheteur d’une des propriétés de Bain refusait pour l’instant de verser une somme de 40 000 $ qui devait servir à payer une partie de la défense de l’accusé. Me Alan Guttman, qui représente Bain, se dit frustré de la tournure des événements. Il laisse entendre qu’il pourrait même demander un report des procédures si l’argent ne lui est pas remis. Le procès doit commencer en mai prochain. Richard Henry Bain est accusé du meurtre prémédité, il y a près de trois ans, du technicien de scène Denis Blanchette lors du rassemblement de la victoire de la nouvelle première ministre péquiste Pauline Marois, au Métropolis.