Khmers rouges: évocation inédite du «génocide» de la minorité musulmane

Phnom Penh — Le génocide de la minorité musulmane des Chams par les Khmers rouges a été évoqué pour la première fois lundi au procès des deux plus hauts responsables du régime encore vivants. Ce procès est consacré au génocide des Vietnamiens et de cette minorité musulmane, aux mariages forcés et aux viols commis dans ce cadre, ainsi qu’aux crimes perpétrés dans plusieurs camps de travail et prisons, dont le tristement célèbre centre S-21, à Phnom Penh. Quelque 20 000 Vietnamiens et entre 100 000 et 500 000 Chams (sur un total de 700 000) ont été tués entre 1975 et 1979 par le régime de Pol Pot, qui a fait au total quelque deux millions de morts.