Fermeture de la ville de Gagnon

Baie-Comeau — La ville minière de Gagnon, qui était située à quelque 300 kilomètres au nord de Baie-Comeau, fermait officiellement il y a tout juste 30 ans ce vendredi. Elle avait été victime de la crise du fer. La ville mono-industrielle avait accueilli jusqu’à 4000 habitants dans ses belles années, mais n’aura vécu que 25 ans. En 1984, la compagnie Sidbec-Normines mettait fin à l’exploitation de son gisement de Fire Lake et rasait la ville au complet l’année suivante. Des retrouvailles d’anciens résidants ont lieu cette fin de semaine à l’aréna Conrad-Parent de Sept-Îles, où l’on attend 700 personnes.

2 commentaires
  • Catherine-Andrée Bouchard - Abonnée 25 juillet 2015 07 h 35

    Étonnant!!!

    J'ai ce printemps eu une collègue ayant grandi à Gagnon ville...

    Je ne croyais pas en réentendre parler un jour!!!

    Elle fait sans doute partie des 700 privilégiés...

    Wow, décidément, je côtoie le gratin!!!

  • Bernard Terreault - Abonné 25 juillet 2015 21 h 07

    "Le Pérou"

    Il y a encore une expression populaire "c'est le Pérou" pour dire fabuleusement riche. Tout cela parce que, il y a quatre siècles, les mines d'argent du Pérou rapportaient des sommes fabuleuses aux colonisateurs espagnols. Puis les mines se sont épuisées et le Pérou est maintenant un pays pauvre qui peine à nourrir sa population. L'Espagne elle-même a ensuite stagné des siècles alors que ses concurrentes européennes (Italie, France, Grande Bretagne, Allemagne, Pays-Bas) inventaient à la même époque la science et la technologie. Et notre gouvernement québécois veut nous faire croire à la richesse par les mines du Plan Nord.