Le site de la GRC victime d'une attaque

Le groupe Anonymous pourrait être derrière la cyberattaque.
Photo: Jonathan Nackstrand Agence France-Presse Le groupe Anonymous pourrait être derrière la cyberattaque.

Ottawa — Le site de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) a été inaccessible pendant plusieurs heures, dimanche, pour des raisons nébuleuses. Le site a été rétabli en soirée.

Un compte Twitter attribué au groupe Anonymous a revendiqué la perturbation du site.

La veille, le groupe s’était engagé à cibler le corps policier fédéral pour attirer l’attention sur la mort d’un homme, survenue en Colombie-Britannique, qui impliquait un agent de la GRC.

Selon une image de présumés membres du collectif qui circule en ligne, Anonymous serait responsable d’autres piratages semblables, dont celui contre le site de la ville de Cleveland, l’automne dernier.

Le bureau du ministre de la Sécurité publique, Steven Blaney, a indiqué qu’il suivait la situation de près, mais il n’a pas précisé si des données pourraient avoir été exposées.

La GRC n’a pas rappelé La Presse canadienne.

La page du Service canadien de renseignement de sécurité (SCRS) avait été visée elle aussi par une attaque informatique de pirates, récemment.

Un policier de Dawson Creek, dans le nord de la Colombie-Britannique, a abattu un homme jeudi dernier parce qu’il aurait refusé d’obéir aux ordres des policiers. Des messages circulant sur les réseaux sociaux allèguent que la victime était liée à Anonymous.