Mise en demeure de la bâtonnière aux administrateurs du Barreau

Lu Chan Khuong a réitéré jeudi sa volonté de demeurer en poste, puisqu’elle a été élue en mai dernier avec un appui de 63 %.
Photo: Renaud Philippe Archives Le Devoir Lu Chan Khuong a réitéré jeudi sa volonté de demeurer en poste, puisqu’elle a été élue en mai dernier avec un appui de 63 %.

La bâtonnière élue, Lu Chan Khuong, vient d’adresser une mise en demeure aux administrateurs du Barreau du Québec, les intimant d’annuler la résolution qui avait décrété sa suspension comme bâtonnière. Elle réclame également des excuses publiques.

Elle a fait parvenir un communiqué à ce sujet, jeudi, dans lequel elle réitère sa volonté de demeurer en poste, puisqu’elle a été élue en mai dernier avec un appui de 63 %.

Dans son communiqué, elle fait référence aux appuis qu’elle a reçus depuis qu’elle a été suspendue par une résolution, à la suite d’un reportage dans lequel ses propos étaient rapportés. La controverse prend sa source dans une histoire de vol à l’étalage pour laquelle il n’y avait pas eu d’accusation contre elle, en vertu d’un processus de déjudiciarisation. Elle avait affirmé avoir alors agi par simple distraction.

Dans son communiqué, Me Khuong dit souhaiter que les administrateurs du Barreau corrigent « l’erreur grossière » qu’ils ont commise et qui, selon elle, a déjà nui considérablement à l’image du Barreau.

Elle exige des excuses publiques et dit réserver ses droits pour un éventuel recours en diffamation.

À voir en vidéo