Le décès d’Arthur Porter pas confirmé avant mardi

Panama — L’identification de la dépouille d’Arthur Porter par les deux agents dépêchés au Panama par l’Unité permanente anticorruption (UPAC) devra attendre au moins jusqu’à mardi. Les enquêteurs de l’unité anticorruption du Québec ont pu entrer dans la morgue de Panama, lundi après-midi, mais ils ont été informés qu’ils ne pourraient que voir le corps. La porte-parole de l’UPAC Anne-Frédérick Laurence a précisé que les expertises sur la dépouille — analyses de l’ADN et empreintes digitales — ne seraient pas effectuées avant mardi, de sorte que l’identification du Dr Porter ne serait pas formellement établie avant ce moment. L’identification visuelle n’est pas suffisante pour les autorités. Mme Laurence a par ailleurs indiqué qu’une requête pourrait être déposée au Panama afin de rapatrier le corps de l’accusé, une fois qu’il aurait été formellement identifié, mais a ajouté que ce ne serait pas nécessairement l’avenue choisie.