Terrorisme: les deux jeunes resteront en prison

Les deux étudiants du collège de Maisonneuve accusés d’être liés à des activités terroristes demeureront derrière les barreaux en attendant la tenue de leur procès. Le juge Robert Sansfaçon de la Cour du Québec a rendu sa décision mardi au sujet de Sabrine Djermane et El Mahdi Jamali, deux jeunes arrêtés par la Gendarmerie royale du Canada en avril dernier et détenus depuis. Ils ont tous les deux plaidé non coupables aux accusations qui pèsent contre eux : avoir tenté de quitter le Canada pour commettre un acte terroriste à l’étranger, possession d’une substance explosive dans un dessein dangereux, avoir facilité un acte terroriste et avoir commis un acte au profit ou sous la direction d’un groupe terroriste.