Entretien - Quel temps fait-il dans votre automobile?

Ce matin, je le sais, je le sens, vous vous posez une question existentielle fondamentale: «Diantre, est-ce que j'utilise mon système de chauffage d'automobile comme il se doit?» Voilà une question tout à fait légitime puisque nous sommes en hiver...

Alors, répondons-y gaiement. Si vous ne savez pas trop comment fonctionne votre système de chauffage, il se peut très bien que vous n'en tiriez pas le meilleur parti possible. Commençons donc par une brève explication.

Pensez calorifère à eau chaude...

Ce qu'il faut savoir en premier lieu, c'est que l'intérieur de votre auto est chauffé par la même eau que celle qui refroidit le moteur.

La plupart des moteurs d'automobile sont refroidis à l'eau (additionnée d'antigel). Entraînée par une pompe, l'eau circule autour des cylindres pour absorber l'excédent de chaleur, puis elle est dirigée vers un radiateur, situé à l'avant de l'auto, pour y être refroidie. Cette même eau, qui devient très chaude une fois le moteur réchauffé, est aussi dirigée vers un autre radiateur, plus petit, situé à l'intérieur de l'habitacle de votre automobile. C'est le radiateur de chauffage.

Quand on actionne le bouton de commande du chauffage (habituellement indiqué par un pictogramme qui va du bleu au rouge), on contrôle, en fait, la quantité d'eau qui traverse le radiateur de chauffage. Quant au bouton de ventilation, il contrôle uniquement la vitesse du ventilateur qui fait circuler l'air à travers le radiateur. Voilà!

Déjà, on peut tirer une conclusion pratique époustouflante, à savoir: ça ne sert à rien de mettre le ventilateur «à la planche» tant que le moteur n'a pas commencé à se réchauffer. En effet, vous le comprenez désormais, quand le moteur est froid, l'eau qui circule dans le radiateur de chauffage est froide aussi. En faisant tourner le ventilateur à plein régime, vous ferez simplement entrer plus d'air froid dans l'auto... En plus, vous ralentirez le réchauffement du moteur.

Que faire alors? Faites tourner le ventilateur à bas régime tant que l'aiguille de l'indicateur de température moteur n'a pas commencé à monter un peu. Ensuite, augmentez graduellement la vitesse.

Dégagez les prises d'air

L'autre élément principal du système de chauffage est le réseau de circulation de l'air. Le ventilateur aspire l'air extérieur, le dirige vers le radiateur interne, et le pousse vers les sorties de chauffage ou de dégivrage. Or, vous êtes-vous déjà demandé par où entrait cet air extérieur? Mmmm? Eh bien voilà: sur la plupart des voitures, l'air est puisé à partir de prises situées devant le pare-brise. Donc, si votre auto est entièrement couverte de neige, ça ne sert à rien de faire fonctionner le ventilateur puisqu'il n'aura pas d'air à aspirer... Ce qui nous amène à tirer une autre conclusion: dégagez bien les prises d'air!

Si vous ne les dégagez pas, la neige finira bien par fondre ou par être aspirée, mais, entre-temps, vous projetterez à l'intérieur de l'habitacle de l'air humide. Or, qui dit air humide dit inconfort pour les occupants et, surtout, formation de buée dans les vitres, au lieu de dégivrage... Si vous trouvez que votre pare-brise s'embue facilement ou qu'il met beaucoup de temps à dégivrer, vous venez peut-être d'en découvrir la raison.

Donc, pendant que votre moteur se réchauffe, déblayez en priorité les prises d'air et laissez tourner le ventilateur à bas régime.

Sur les autos d'un certain âge (et sur certains modèles courants), les prises d'air sont aisément identifiables: elles sont situées entre le pare-brise et le capot et sont coiffées d'une grille en métal ou en plastique.

Par contre, sur une bonne partie des modèles récents, aérodynamisme et élégance obligent, les prises d'air sont cachées sous la partie arrière du capot, entre les pivots des essuie-glaces. Si vous n'êtes pas conscient de l'existence de ces prises d'air, vous risquez de les obstruer au lieu de les dégager... En effet, si on déneige en faisant glisser la neige vers le bas du pare-brise, celle-ci s'accumulera pour former un bouchon étanche devant les prises d'air.

Alors, prenez quelques minutes pour examiner votre voiture. Si les prises d'air sont situées sous le capot, ouvrez-le et identifiez leur position. Puis, refermez le capot et mémorisez la zone à dégager. Et ne l'oubliez pas, car il y aura un examen là-dessus l'hiver prochain!

Choisissez la bonne sortie

Normalement, vous devriez sélectionner la sortie d'air «pare-brise» pendant la période de réchauffement initiale pour bien réchauffer le pare-brise et éviter la formation de buée. Ensuite, passez à la position moitié-moitié pour diriger l'air à la fois sur le pare-brise et vers les autres sorties. Dans tous les cas, évitez la position «recirculation» (elle emprisonne l'humidité dégagée par les occupants et favorise la formation de buée). Ces quelques mesures simples devraient vous permettre d'optimiser les performances du système de chauffage de votre auto.
1 commentaire
  • Ginette Chaput - Inscrite 7 janvier 2004 23 h 32

    Plutôt une question...

    Parlant chauffage de l'automobile en hiver, je me suis laissée dire, de sources qui se disent bien informées, que l'on devrait se servir de l'air climatisé, hiver comme été.
    Qu'en pensez-vous?

    P.S. Au cas où je manquerait votre réponse dans le journal, serait-il possible de recevoir votre réponse par courriel?

    Merci

    Ginette Chaput