Juge, un boulot pas très populaire

Québec — Très peu d'avocats postulent les emplois de juge à la Cour du Québec.

Un poste de juge ouvert en 2002 pour le district judiciaire de Longueuil n'a attiré que 12 candidatures. À peine une cinquantaine de candidats se sont manifestés pour quatre autres postes ouverts récemment dans les districts judiciaires d'Amos, de Rouyn-Noranda, de Sherbrooke et de Victoriaville. La fermeture du concours pour ces quatre postes est fixée au 16 janvier 2004.

Ce peu d'enthousiasme des avocats à soumettre leur candidature au prestigieux poste de juge désole le ministre de la Justice du Québec, Marc Bellemare.

«J'invite les avocats à postuler en grand nombre pour le poste de juge. La qualité de notre justice n'en sera que meilleure», a déclaré le ministre Bellemare lors d'une entrevue accordée hier à la Presse Canadienne.

Depuis 1979, les 270 juges de la Cour du Québec sont nommés à la suite d'un processus de recrutement.

Tout avocat ayant au moins 10 ans d'expérience, peut soumettre sa candidature lorsqu'un poste de juge s'ouvre dans une des trois chambres de la Cour du Québec, soit la Chambre criminelle, la Chambre civile ou la Chambre de la jeunesse. Les deux tiers des 21 000 avocats québécois comptent au moins 10 ans d'expérience.

Les avocats intéressés sont informés de l'ouverture par un avis qui paraît dans le Journal du Barreau du Québec.