PKP et Julie Snyder se marieront le 15 août

Pierre Karl Péladeau et Julie Snyder
Photo: Pedro Ruiz Archives Le Devoir Pierre Karl Péladeau et Julie Snyder

Paris — Selon le magazine français Paris Match, Julie Snyder et Pierre Karl Péladeau se marieront le 15 août à Québec.

De passage à Paris pour la cérémonie de l’entrée de Dany Laferrière à l’Académie française, le nouveau chef du Parti québécois a également parlé en entrevue de son projet de souveraineté et des liens qui unissent le Québec et la France.

Peu importe le parti qui a gouverné le Québec, les liens avec Paris ont toujours été importants et M. Péladeau a l’intention de les maintenir, a-t-il confié au magazine.

D’ailleurs, le co-animateur de Julie Snyder à l’émission L’été indien, diffusé l’automne dernier en Europe et au Québec, Michel Drucker, sera le témoin de Pierre Karl Péladeau à son mariage.

Si l’on savait que le couple allait se marier, malgré une brève séparation l’an dernier, la date précise de leur mariage n’était pas connue du grand public.

M. Péladeau a clairement affirmé à Paris Match sa volonté de réussir l’indépendance du Québec.

« C’est le sens de mon engagement en politique, a-t-il dit au magazine. Mon message est d’une précision sans faille : je pense que les Québécois ont plus que jamais la maturité politique de récupérer toutes les compétences attribuées jusque-là au gouvernement fédéral — concernant la monnaie, les relations internationales, etc. »

Le mariage de M. Péladeau et Mme Snyder aura lieu trois mois après son entrée en poste comme chef du PQ.

3 commentaires
  • Patrick Boulanger - Abonné 28 mai 2015 20 h 30

    Bien que je ne sois pas péquiste, je trouve intéressant qu'un chef du PQ cesse d'être discret sur la raison d'être de cette formation politique.

    • Gilles St-Pierre - Abonné 28 mai 2015 21 h 34

      Je ne sais pas ce que vous pouvez trouver "intéressant" là-dedans mais je crois que vous auriez beaucoup à apprendre sur la raison d'être de cette formation politique qu'est le PQ. Il n'est jamais trop tard pour vous instruire et vous encourage fortement dans cette démarche.

  • Pierre Schneider - Abonné 29 mai 2015 11 h 03

    À l'international

    Qu'un chef du PQ parle sans restriction mentale ni crainte de l'indépendance du Québec sur la scène internationale nous change des timides interventions du passé où on ne sentait pas la farouche détermination qui anime Monsieur Péladeau.

    Le nouveau PQ revient à son idéal premier. Il était temps. Question de vie ou de mort.