1024 morts dans 162 accidents en 2003 - Jamais, depuis 1945, les accidents d'avion ont fait aussi peu de victimes

Le nombre de victimes d'accidents d'avion dans le monde en 2003 a été le plus faible depuis 1945. Le Bureau d'archives des accidents aéronautiques de Genève, un organisme privé, a annoncé hier avoir recensé l'an dernier 1204 morts dans 162 accidents d'aviation, dont près des deux tiers se sont produits en Amérique.

Les 162 accidents de l'an dernier représentent un nombre identique à celui de l'année 2002, mais il figure parmi les plus faibles de ces 30 dernières années. «Certes, le trafic aérien international a encore souffert en 2003 des suites des attentats du 11 septembre 2001, de la morosité et du SRAS, mais le trafic mondial demeure soutenu», observe le bureau genevois.

En Amérique surtout

Dans 63 % des cas, les accidents se sont produits en Amérique du Nord et du Sud. À eux seuls, les États-Unis comptabilisent 60 accidents aériens.

La chute de l'Illiouchine 76 du gouvernement iranien, le 19 février dernier, demeure le plus grave accident de l'année avec 275 morts. Il est suivi par ceux du Boeing 727 d'UTA à Cotonou, le 25 décembre, avec 140 morts, et du Boeing 737 de Sudan Airways à Port Soudan, le 8 juillet, avec 116 morts.