Trois suicides par jour au Québec

Le suicide fauche deux fois et demie plus de vies que l’ensemble des décès routiers au Québec.
Photo: Michaël Monnier Le Devoir Le suicide fauche deux fois et demie plus de vies que l’ensemble des décès routiers au Québec.

La 25e Semaine nationale de prévention du suicide, qui se déroule sur le thème « T’es important pour nous : le suicide n’est pas une option », a débuté dimanche.

Les dernières données sur le suicide au Québec sont effarantes : plus de 1100 personnes s’enlèvent la vie chaque année, soit trois par jour.

Ces statistiques ont peu changé depuis 2007. Plusieurs intervenants estiment toutefois que le nombre de suicides est en hausse depuis peu.

Le suicide fauche deux fois et demie plus de vies que l’ensemble des décès routiers au Québec. Et le risque de suicide est trois fois et demie plus élevé chez les hommes que chez les femmes.

Les taux de suicide connaissent des variations importantes d’une région à l’autre. Trois régions semblent cependant plus touchées, soit l’Abitibi-Témiscamingue, la Mauricie et Centre-du-Québec, et Chaudière-Appalaches.

Selon le directeur de l’Association québécoise de prévention du suicide, Jérôme Gaudreault, il faut multiplier les efforts pour faire de la prévention une priorité de santé publique.

M. Gaudreault estime qu’il faut « investir ». Il est toutefois inquiet dans un contexte où les restrictions budgétaires et l’insécurité économique dominent.

1 commentaire
  • Maria Gatti - Inscrite 2 février 2015 08 h 31

    Important, vraiment?

    Et pourtant, beaucoup de gens sont exclus de la vie active par des compressions et fermetures d'entreprises, et il est extrêmement difficile pour les travailleurs et travailleuses d'un certain âge de se replacer. La plus forte croissance de SDFs est chez les personnes de 50 ans et plus, et personne ne fait quoi que ce soit pour contrer ce gâchis humain. Si les gens sont carrément jetés à la poubelle, comment s'étonner du fait qu'ils en finissent, faute de choix?

    Il faut prévenir le suicide non seulement par la pensée positive mais en cessant de transformer des êtres humains en déchets.