Messages haineux à Dalhousie: les étudiants suspendus

La direction de l’Université Dalhousie, en Nouvelle-Écosse, a annoncé lundi la suspension de 13 étudiants de quatrième année en médecine dentaire, soupçonnés d’avoir écrit sur Facebook des messages menaçants et méprisants envers les femmes. Dans un communiqué, le président de l’université, Richard Florizone, écrit que ces suspensions sont nécessaires afin d’assurer un environnement approprié aux autres étudiants et aux patients qui fréquentent la clinique publique de médecine dentaire. « Les commentaires publiés sur Facebook par un groupe d’étudiants de quatrième année en médecine dentaire étaient profondément insultants, dégradants envers les femmes et totalement inacceptables. Ce comportement ne sera pas toléré à l’Université Dalhousie », a indiqué le président Florizone, lors d’une conférence de presse tenue lundi matin. D’après des informations divulguées par le réseau anglais de Radio-Canada, la page Facebook s’adressant aux étudiants de sexe masculin en médecine dentaire leur demandait de voter pour l’étudiante avec qui ils aimeraient avoir un rapport sexuel violent (« hate sex ») et faisait des blagues sur l’utilisation de chloroforme sur des femmes. Sur une autre page, on voyait une femme en bikini au-dessus de la légende suivante : « Tirez votre coup jusqu’à ce que le stress soit évacué ou que la femme ait perdu conscience. »

À voir en vidéo