Pamela Porter coupable

Pamela Porter a reconnu sa culpabilité à deux accusations de recyclage des produits de la criminalité, jeudi au palais de justice de Montréal, dans le cadre de la vaste fraude au CUSM. Elle a écopé d’une peine de 33 mois de pénitencier. En tenant compte de la détention préventive, il lui reste deux ans moins un jour à purger à sa sentence, à compter de ce jour. La Couronne a décrété l’arrêt des procédures pour une troisième accusation de complot. La conclusion de ce dossier a réjoui l’Unité permanente anticorruption (UPAC). Les enquêteurs ont réussi à obtenir la confiscation outre-mer d’actifs (des biens immobiliers) évalués à 5,4 millions de dollars. Une ordonnance de non-publication très contraignante empêche les médias de livrer des détails sur cette affaire au moins jusqu’à vendredi.