Le 6 décembre, 25 ans plus tard

Les commémorations du drame du 6 décembre 1989 connaîtront une ampleur sans précédent cette année.
Photo: Graham Hughes La Presse canadienne Les commémorations du drame du 6 décembre 1989 connaîtront une ampleur sans précédent cette année.

Les commémorations du drame du 6 décembre 1989 connaîtront une ampleur sans précédent cette année, vingt-cinq ans après les événements, alors que la population sera invitée à converger sur le sommet du mont Royal à l’occasion d’une longue marche aux flambeaux et d’un événement symbolique, tenus en mémoire des 14 jeunes femmes abattues dans l’enceinte de l’école Polytechnique.

« On souhaite que les jeunes générations puissent prendre la relève de ceux qui, depuis 25 ans, rappellent chaque année au monde l’horreur du drame qui s’est produit », a soutenu lundi Michel Petit, coordonnateur du Comité de la commémoration des 25 ans du 6 décembre 1989.

Pour que ce devoir de mémoire puisse devenir l’affaire de tous, le Comité organisateur a prévu qu’une marche silencieuse prendrait son essor, après la traditionnelle cérémonie qui se tiendra sur la place du 6-décembre-1989, où est érigée l’oeuvre La nef, en mémoire des victimes.

Escorté de la cavalerie du Service de police de la Ville Montréal (SPVM), le cortège empruntera le cimetière Côte-des-Neiges sur trois kilomètres pour atteindre l’entrée du parc du Mont-Royal située sur la voie Camillien-Houde. Le public sera invité à rejoindre la foule grâce aux autobus de la Société de transport de Montréal, dont la fréquence sera augmentée pour cette occasion spéciale.

Une vigile en hommage aux victimes se tiendra ensuite dans le chalet du Mont-Royal, lors de laquelle témoigneront de nombreux témoins de l’époque et des personnalités des milieux institutionnels, politiques et culturels. Diffusée en direct sur RDI, cette cérémonie, animée par Anne-Marie Dussault et Pierre Bruneau, « pourra être vue par le plus grand nombre et aperçu de plusieurs points de la ville », a soutenu M. Petit.

Un concert

Suivra à 19 h 30 à la Salle Claude-Champagne le concert En souvenirs d’elles, par l’Orchestre de l’Université de Montréal que dirigera Jean-François Rivest, puis Pour Elles, spectacle où quatorze artistes convergeront sur la scène du Théâtre Outremont. Depuis vendredi dernier, des oriflammes arborant « Le 6 décembre est une femme » ont été érigées le long du chemin de la Côte-des-Neiges. Plusieurs autres événements politiques et sociaux ponctueront ce 25e anniversaire.

Panel de l’Association des étudiants de Polytechnique (AEP) « Quel est l’héritage, 25 ans après le 6 décembre ? » Animation : Josée Boileau, rédactrice en chef du Devoir. Invités : Jacques Duchesneau, directeur de la division du crime organisé au SPVM en 1989, Francine Pelletier, journaliste et chroniqueuse au Devoir, et Nathalie Provost, ingénieure et survivante de la tuerie.

Vendredi 28 novembre

Prise de position de jeunes ingénieurs affiliés à « Polyssesouvient » en faveur d’un plus grand contrôle des armes à feu. Colloque « 25 ans après Polytechnique, contrer l’effacement, créer sa place ! », tenu par la Fédération des femmes du Québec, l’Institut Simone de Beauvoir et des professeurs de l’Université de Montréal et de l’UQAM. Université de Montréal.

Du mercredi 3 décembre au 18 janvier

Exposition « Un cri, un chant, des voix » à la Maison de la Culture Frontenac. Installations réalisées par Diane Trépanière en mémoire des 14 femmes victimes.

Jeudi 4 décembre

11 h Déclaration à l’Assemblée nationale en présence des familles et victimes

Table ronde « Tirer les leçons de la tragédie ». Organisée par la Coalition pour le contrôle des armes à feu et le Regroupement alternatifs des groupes de femmes unis. De 13 h 30 à 16 h, Hôtel Hit Regency

6 décembre

13 h Dépôt d’une gerbe de quatorze roses blanches devant la Plaque commémorative de Polytechnique.

14 h 45 Cérémonie publique à la « Place du 6 décembre 1989 », prise de parole, lecture du nom des victimes et minutes de silence.

15 h Marche aux flambeaux

16 h 30 à 18 h Vigile en hommage aux 14 victimes de l’École Polytechnique

À voir en vidéo