Serge Lareault quitte L’Itinéraire

Serge Lareault
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir Serge Lareault

Après 20 ans de service, Serge Lareault quitte la direction du magazine L’Itinéraire, qu’il a fondé. Le comité de gestion du magazine assurera la continuité du magazine en attendant la nomination d’un nouveau directeur général.

 

M. Lareault dit quitter la direction de L’Itinéraire avec le sentiment du devoir accompli. Le journal L’itinéraire, qui est vendu par quelque 175 personnes dans les rues de Montréal, est présentement tiré à 16 000 exemplaires, deux fois par mois. « Je quitte le groupe L’itinéraire pour poursuivre mon engagement social à un autre niveau et réaliser des rêves que j’ai laissés de côté en cours de route, dit-il. Je demeurerai toujours le plus grand fan de L’Itinéraire et j’encourage la population à poursuivre son implication auprès du journal de rue. L’Itinéraire est maintenant une organisation solide et appuyée par des milliers de personnes et organisations. »

 

Avant de diriger L’Itinéraire, journal vendu par des personnes de la rue, Serge Lareault a été relationniste, journaliste, infographiste et vendeur de publicité. Pour lui, le journal L’Itinéraire est une solution de rechange à la mendicité pour ceux qui le vendent. Il relève d’ailleurs que 98 % des camelots qui vendent L’Itinéraire ne retourneront pas sur le marché du travail parce qu’ils sont trop abîmés par la vie. La vente du journal leur donne une place dans la société. Il a aussi déjà constaté que la cause des enfants malades est plus facile à vendre que la détresse des gens de la rue, et dit rêver que les ventes du journal génèrent suffisamment de revenus pour couvrir les frais du service psychosocial et que celui-ci soit moins dépendant des subventions.

 

« Je suis développeur, dit-il. Pas un “entreteneur” ou un gestionnaire. »

 

Pour l’instant, le journal L’Itinéraire ne subira pas de grandes transformations, dit Élizabeth Julien-Rocheleau, conseillère au financement et aux partenariats, qui assumera désormais le volet financement du Groupe L’Itinéraire avec Shawn Bourdages. On vise cependant un certain resserrement des structures administratives.


 
2 commentaires
  • Pierre Labelle - Inscrit 9 juillet 2014 07 h 54

    Bravo et Merci!

    Oui monsieur Lareault, bravo et merci pour ces 20 années de travail et sacrifices consacrées au monde de l'itinérance. Il y a de cela plusieurs années (1997) j'ai connus ce monde, à l'occasion j'allais prendre un café dans votre petit local, j'allais cherché un peu de réconfort pour survivre un autre 24 heures. Merci pour tout ce que vous donné sans compter, à moi et à des milliers d'autres comme moi.

    • André Martin - Inscrit 9 juillet 2014 20 h 07

      Oui, bravo!