Terre-Neuve: pressions pro-vie sur Coleman

Saint-Jean — Celui qui pourrait devenir le prochain premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador fait face aux pressions d’un groupe d’opposants à l’avortement, qui voudrait que la province restreigne l’accès à l’avortement. Frank Coleman, seul candidat dans la course à la direction du Parti progressiste-conservateur, a suscité une controverse après qu’il eut confirmé, vendredi, qu’il participe chaque année à une manifestation contre l’interruption volontaire de grossesse. M. Coleman a cependant précisé que, bien qu’il ne cache pas son opinion personnelle, il ne prévoit pas l’imposer aux autres. Le groupe Pro-Life NL met en doute cette décision. Un porte-parole du groupe, Patrick Hanlon dit espérer que la conscience de M. Coleman le mènera à utiliser l’influence qu’il aura en tant que premier ministre.

À voir en vidéo