Le sénateur Patrick Brazeau libéré sous conditions

Gatineau — Le sénateur suspendu Patrick Brazeau a été libéré vendredi après-midi avec une longue série de conditions, dont celle de se rendre d’ici 72 heures dans un centre de traitement pour la drogue et l’alcool. Le sénateur a été arrêté dans la nuit de mercredi à jeudi et a été accusé de voies de fait sur une femme et un homme, de possession de cocaïne, de menaces de mort et de non-respect de conditions. En garde à vue depuis son arrestation, Brazeau pourra quitter le centre de détention, avec une caution de 5000 $ sans dépôt. Mais il aura aussi un couvre-feu et l’obligation de garder la paix, de ne consommer aucune drogue ni aucun alcool, et devra observer l’interdiction de contact avec les deux personnes contre lesquelles il aurait commis des voies de fait. Son dossier revient en cour le 17 juin prochain. Jeudi, Brazeau, 39 ans, avait plaidé non coupable à tous les chefs d’accusation. Le sénateur a de plus été accusé en février de fraude et d’abus de confiance dans le scandale des dépenses au Sénat.